SARL et EURL : les différences entre ces statuts juridiques

Lors de la création d’une entreprise, de nombreuses décisions importantes pour l’avenir de la société doivent être prises. Parmi ces décisions, le choix du statut de votre future compagnie figure en bonne position. Malgré les nombreuses options disponibles, la plupart des entrepreneurs hésitent entre une SARL et une EURL. Ces deux statuts possèdent en effet beaucoup de similarités, ce qui ne fait d’ailleurs qu’augmenter la confusion qu’ils génèrent. Si vous hésitez également, découvrez dans cet article les différences entre ces deux statuts afin de prendre votre décision.

Qu’est-ce qu’une EURL ?

Une EURL est une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. Cette définition est primordiale, car la connaître permet d’expliquer assez facilement la popularité de l’EURL en tant que forme juridique. En effet, une EURL étant une entreprise unipersonnelle, elle autorise l’existence d’un associé unique. Le statut d’EURL permet donc à un entrepreneur de se lancer seul, ce qui convient parfaitement aux projets de petite taille (restaurants, salons de coiffure) et aux artisans.

De plus, une EURL offre de nombreux avantages comme l’optimisation de vos charges sociales et la protection de votre patrimoine personnel. Elle est donc supérieure sur ce plan à d’autres régimes, comme l’entreprise individuelle qui ne protège pas l’associé.

Une EURL offre également des modalités de fonctionnement et de création simplifiées. Ainsi, vous pouvez par exemple créer votre entreprise depuis chez vous, en ligne grâce à une plateforme spécialisée.

Qu’est-ce qu’une SARL ?

La SARL ou Société à Responsabilité Limitée est la forme juridique la plus communément utilisée. Une SARL bénéficie des mêmes avantages qu’une EURL sur tous les plans, mais ajoute la possibilité d’être plusieurs associés. En effet, pour créer une SARL il faut être au moins deux associés. Chaque associé détient une part de la société et les décisions importantes doivent être prises lors de conseils où les associés votent le plus souvent.

Les SARL et les EURL partagent donc de nombreuses similitudes. Mais quelles sont les différences entre ces deux statuts juridiques ?

Les différences entre la SARL et l’EURL

En réalité, à part le nombre d’associés, il n’y a pas de réelles différences entre une SARL et une EURL. Sur le plan juridique, les deux d’entreprises sont quasiment identiques, à tel point qu’on qualifie les EURL de SARL unipersonnelles. On observe cependant quelques divergences dues au nombre d’associés dans une SARL.

Par exemple, sur le plan fiscal, les gérants d’une SARL ont le même régime que les employés. Par contre, dans une EURL le dirigeant a le choix entre l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu, selon sa situation d’associé ou non.

Sur le plan opérationnel, une EURL est moins compliquée à gérer qu’une SARL. Enfin, dans une EURL l’associé unique est seul et dirige la compagnie comme il l’entend, tandis que dans la SARL, un ou plusieurs associés peuvent bloquer les décisions des gérants.

Il n’existe pas de différences majeures entre une EURL et une SARL. L’EURL est destinée aux entrepreneurs désirant se lancer seuls, alors que la SARL est obligatoire lorsqu’il y a plusieurs associés.

Back To Top