t

2575 articles libres de droit

Contenulibre.com , la ressource gratuite pour les textes de vos blogs, sites webs et newsletters !

C'est aussi la plateforme de diffusion idéale pour accroître votre réputation !

Rosh Hashana et la Connaissance de Soi

par Anne Doe
Visioné: 2080 fois depuis le 11 Septembre 2007 / Longeur: 663 mots

Évaluez cet article
 

Nombre de votes: 1

Cote:

Pendant les 40 jours précédant le Grand Pardon, les Juifs se lamentent et se repentent afin d'être pardonnés par le Seigneur tout Puissant de tous les péchés commis en quantité considérable, si l'on croit au livret des "Selihot".

Pendant cette période, chacun s'efforce de pratiquer au mieux de ses capacités et de ses connaissances religieuses. Tout passe-temps non intellectuel est alors proscrit non pas parce que cela est interdit, comme les <a href="http://www.casino-en-ligne-3.com/jeux-de-grattage.html">jeux grattage</a> le soit en général et totalement déconseillé en cette période de repentance, car tout un chacun ne dors pratiquement pas entre le temps des Selihot, le travail et la famille. Chaque heure de repos est alors une source véritable de bien être.

Rosh Hashana permet donc aux juifs de se confronter à eux mêmes. Cette introspection préliminaire est essentielle à la veille de Rosh Hashana pour pouvoir se repentir et demander pardon en connaissance de cause, mais surtout, pour s'auto évaluer et corriger les faiblesses existantes en chacun d'entre nous pour devenir encore meilleur. C'est donc pendant ces 40 jours, période correspondant au moment où Moise remonta sur le mont Sinaï avant de redescendre avec les nouvelles tables de la Loi, que chacun demande pardon et pardonne à son prochain des méfaits constatés et se souhaitent mutuellement "Shana Tova V'Chatima Tova" avant, pendant, et après l'office.

Roch Hashana est l'un des jours joyeux et les plus solennels du calendrier juif car jour de la proclamation de la royauté de D.ieu sur le monde et jour du jugement. Mais autre que l'office, d'autres coutumes existent, notamment l'annulation des voeux. La Torah, qui n'engage pas particulièrement oblige en revanche la personne qui les profères à les respecter. A cela, s'ajoute la caractéristique du repas à base de miel, poisson, pommes, betteraves et autres annonçant la douceur de l'année à venir, sans oublier la coutume du Tashlich qui consiste à se rendre l'après-midi devant un point d'eau courante et on y dire la prière qui est une demande de renvoyer les transgressions commises par soi "au fond de la mer".

Au niveau de la prière: Celles-ci sont regroupées dans un livre de prières particulier à Roch Hashana, le Mahzor le Roch Hashana. Les prières de Cha'harit et Moussaf, en particulier, contiennent de nombreuses prières et piyyoutim (poésies liturgiques), que le chantre chante en y mettant de tout coeur. Les piyyoutim sont propres à chaque communauté, ainsi que leurs airs. L'accent est particulièrement mis sur la majesté de Dieu, et sur la crainte du Jugement.



Rosh Hashana est une seule et unique journée répartie sur deux jours calendaires.
Les Juifs ashkénazes ont pour coutume de lire la Torah d'un air particulier, en tremblant; ce minhag n'existe pas chez les Juifs sépharades.
Le premier jour de la fête, on lit les histoires de Hagar et Ismaël, qu'un ange de Dieu sauve de la mort par assoiffement.
Le second jour de fête, on lit le passage de la Ligature d'Isaac. Le souvenir de cet épisode est également plusieurs fois mentionné dans la prière, comme exemple d'expérience dont on demande à Dieu de Se souvenir, dans l'Espoir de susciter Sa miséricorde. La sonnerie du chofar qui caractérise cette fête a lieu avant l'office de Moussaf, et au cours de celui-ci.
Le but du chofar est d'éveiller les consciences, incitant la prise de conscience de ses actions et de ses fautes faites tout au long de l'année, temps d'introspection intime et fidèle à ce qu'est l'homme, mais aussi de bouleverser les cœurs à l'approche du jugement, et par-là même de perturber le satan.


Mais comment faire pour s'auto analyser? Rien de plus simple, pendant la période des Selihot, regardez le parcours effectué depuis le début de l'année, la manière dont vous y êtes parvenus - fruits d'un travail forcené ou de subterfuges - votre comportement vis-à-vis de vos proches et vos amis, votre mode de vie par rapport à votre judaïsme.
Bref, Rosh Hashana est le temps idéal pour faire une pause dans ce monde qui bouge pour apprendre à mieux se connaître et s'estimer

Anne Doe a rejoint l'equipe de Casino en Ligne

Source: http://www.contenulibre.com/75-spiritualite

Cet article est "libre de droit" : Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site ou dans votre publication à condition de suivre les 'Termes et conditions' de ContenuLibre.

Copiez collez ci-dessous pour inclure dans votre site :

© ContenuLibre.com, site du groupe e-Genèse Inc.
3436 Avenue de l'Hotel de ville, Montréal, (Québec), H2X3B4, Canada