t

2575 articles libres de droit

Contenulibre.com , la ressource gratuite pour les textes de vos blogs, sites webs et newsletters !

C'est aussi la plateforme de diffusion idéale pour accroître votre réputation !

Infection des organes génitaux par une mycose vaginale

par candidose candidosetraitement
Visioné: 2817 fois depuis le 25 Avril 2011 / Longeur: 365 mots

Évaluez cet article
 

Nombre de votes: 0

Cote:

Candida albicans, un champignon unicellulaire appartenant à la famille des levures, est une forme de levure qui se localise dans différentes parties du corps, le long du système digestif et au niveau du vagin de la femme. En effet, à cause de ses conditions de température et d'humidité, le vagin est un environnement parfait pour le développement de ce type de micro-organismes en cause de l'apparition d'une mycose vaginale.

Il s'agit certes, d'une maladie très pénible, qui fait souffrir 75% des femmes au moins une fois dans leur vie et obligent 30% d'entre elles à se rendre fréquemment chez le gynécologue à cause du caractère récurrent de cette infection. La mycose vaginale nécessite le plus souvent un traitement pénible et de longue durée. Ce traitement est essentiellement basé sur l'application de certaines préparations fongicides complémentée par une bonne alimentation qui permet d'éviter les excès de sucre. Cependant, même la cure la plus radicale de mycose vaginale n'est presque jamais réussie car, dans la plupart des cas, c'est seulement les symptômes qui sont traités et le facteur en cause de la maladie reste souvent mal connu.

La mycose vaginale peut être le résultat de carences nutritionnelles et/ou d'une faiblesse immunitaire. Il est alors recommandé d'utiliser des préparations à base de vitamines et de minéraux dès l'apparition des premiers symptômes et jusqu'à la disparition complète de la maladie. Ce type de compléments peut être utilisé en parallèle avec les médicaments classiques, à l'exception des capsules vaginales. Par exemple, la vitamine C et l'échinacée sont particulièrement connues pour renforcer le système immunitaire qui est la plupart du temps fragilisé. Il est également possible d'avoir recours à des probiotiques et des prébiotiques afin de favoriser le développement d'une bonne flore microbienne au niveau de l'organisme intervenant lors d'un effet anti-inflammatoire et anti-mycosique.

Malheureusement, beaucoup de femmes n'arrivent pas à distinguer une mycose vaginale d'autres maladies du système urino-génital. En effet, environ 90% des femmes qui n'ont jamais eu une telle infection sont incapables de la reconnaître, bien qu'elles soient bien familiarisés avec les symptômes d'une infection mycosique ainsi que d'autres maladies gynécologiques.Pour plus d'informations sur les moyens pour remédier à une mycose vaginale, visitez le http://www.candidosetraitement.com

Cet article est "libre de droit" : Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site ou dans votre publication à condition de suivre les 'Termes et conditions' de ContenuLibre.

Copiez collez ci-dessous pour inclure dans votre site :

© ContenuLibre.com, site du groupe e-Genèse Inc.
3436 Avenue de l'Hotel de ville, Montréal, (Québec), H2X3B4, Canada