Cambriolage : Maeva Ghennam encore victime d’une tentative de vol

thumbnail

La célébrité qui s’est dévoilée dans diverses émissions de télé-réalité a de nouveau été victime d’une tentative de cambriolage en début de semaine. Contrainte de fuir de son domicile, la jeune femme n’a pas dit son dernier mot.

Deuxième tentative de cambriolage chez Maeva Ghennam

Depuis qu’elle est devenue populaire, Maeva a décidé d’investir dans une magnifique villa dans les hauteurs de Marseille. Sa maison, surnommée la « Ghennam House » est constamment mise en avant sur les réseaux sociaux, via des photos montrant le luxe, la piscine, le design incontestable, etc. Sur Snapchat, la jeune femme a dévoilé mardi qu’elle avait a nouveau été victime d’une tentative de cambriolage. Ce n’est donc pas la première fois qu’un tel événement se produit.

Heureusement, bien que les malfaiteurs aient tenté de couper les fils d’alimentation, le système de sécurité de Maeva est en réalité une alarme sans fil. Par conséquent, les cambrioleurs ont rapidement dû faire demi-tour. Malgré tout, la candidate de téléréalité a passé la nuit à Cannes chez sa maman, le temps que le système de sécurité soit remis en état de marche.

Cambriolages en France : quelques chiffres évocateurs

Bien que les personnalités populaires attisent la convoitise en se mettant en avant sur les réseaux sociaux ou à travers les médias, les anonymes subissent eux aussi des tentatives de cambriolage. Chaque année, on estime que 500 000 cambriolages ou tentatives ont lieu en France.

80 % d’entre eux se déroulent en pleine journée, entre 14 h et 16 h majoritairement. De plus, 80 % des cambriolages ont lieu en ville, et non dans les zones rurales. Par ailleurs, un logement victime d’un cambriolage à 6 fois plus de risques de se faire cambrioler à nouveau qu’une habitation sans antécédent.

On estime que 41 % des malfaiteurs passent par la porte et 38 % utilisent les fenêtres pour entrer. En outre :

  • 50 % des cambriolages concernent les résidences principales, 44 % ont lieux dans les locaux professionnels et 6 % se déroulent dans des résidences secondaires
  • les cambrioleurs décident d’abandonner après 5 minutes de tentative infructueuse
  • dans un tiers des cas, le résident est présent lors du cambriolage
  • lorsqu’une alarme sonne, 95 % des cambrioleurs prennent la fuite
  • peu de cambriolages sont élucidés (13 % environ)

Comme on peut le constater face à ces données chiffrées, les alarmes de maison restent un moyen efficace pour dissuader ou faire fuir les cambrioleurs, c’est pourquoi de plus en plus de Français décident de faire installer un dispositif de sécurité complet.

Back To Top